Des amours

L'univers d'Amours de Leonor de Recondo me fait penser à celui de Daphné Du Maurier dans Rebecca. Une grande demeure au début du XXème siècle et des classes sociales qui se mélangent, se haïssent ou se toisent. Mais sans en connaître le fond de l'histoire, on est vite surpris et happé par les événements du quotidien qui surviennent au fil de pages. Et si l'on s'interroge au départ - dans cet univers très poli et lisse mais misogyne et fataliste - de l'écriture d'Amours, on intègre le sens au premier plongeon de cet époque cruelle, passionnelle où malgré les conventions, la femme tient le haut de l'affiche.



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout